Les Misérables : Aux armes citoyens !

2461218.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

À l’origine de ce film, une question : qui sont les Colette et les Gavroche contemporains ? Pour Ladj Ly et le collectif Kourtrajmé ce sont les jeunes qu’il filme naturellement au cœur de leur cité du 93. Dans ces espaces défrichés, investis par la débrouille, nous suivons les patrouilles d’une unité de la Brigade Anti-Criminalité qui accueille un nouveau membre : Stéphane (excellent Damien Bonnard).

La force de Ladj Ly est le recul qu’il arrive à prendre pour produire un film hypercontemporain, sans tomber dans le manichéisme ni le didactisme tout en filmant avec une énergie folle l’impossibilité de dialoguer entre deux corps différents devenus presque antagonistes : les jeunes de cités et la BAC.3929372.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

À aucun moment, Ladj Ly ne prétend apporter une réponse aux interactions complexes qui régissent sur ce bitume calciné et délaissé par les services publics. Il parle du désintérêt des uns, des aspirations des autres, et des désillusions de beaucoup qui, à partir d’un moment, n’ont pas d’autres possibilités que d’expulser leurs colères et de crier dans cet océan d’indifférence pour attirer l’attention des autorités sur leurs conditions. Pourtant, les signaux envoyés ne trouvent jamais destinataires. C’est ainsi que les violences verbales, psychologiques et physiques deviennent infernales. L’humour est également partie intégrante du long-métrage et elle permet de s’attacher aux protagonistes puis d’amener de la légèreté pour équilibrer le poids de la tension omniprésente que Ladj Ly filme grâce à sa caméra mobile qui contraste avec les magnifiques scènes tournées au drone, qui pour une fois prouve son utilité en tant que personnage à part entière du film et de l’intrigue. Preuve de la qualité de cette bombe sociale, les acteurs semblent tout droit sortis d’un documentaire.
Ladj Ly filme son pays, la France à un instant T, dans l’état actuel avec cette première scène opportune qui revient sur la ferveur française de la victoire de la coupe du monde dans laquelle on perçoit l’attachement et la fierté de ses gamins vis-à-vis de leur pays et l’ultime scène qui nous montre l’état palpable de la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Un cul-de-sac.

Que ce film traverse la rue et aille jusqu’à l’Elysée !

4 réflexions sur “Les Misérables : Aux armes citoyens !

  1. Ping : Parasite : le bijou du pauvre ! – Le stylo de Toto

  2. Ping : La vie scolaire : deux heures de colle pour ces réalisateurs trop studieux ? – Le stylo de Toto

  3. Ping : Portrait de la jeune fille en feu met l’eau à la bouche – Le stylo de Toto

  4. Ping : 2019 au cinéma – Tops – Le stylo de Toto

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.