Le gouffre aux chimères : Syndrome de Stockholm

La scène d’exposition annonce subtilement ce que sera le reste du long-métrage : une entourloupe. Un homme décontracté répondant au nom de Charles Tatum, qui s’avérera être un journaliste sans aucun scrupules par la suite, est campé dans une voiture elle-même tirée passivement par une dépanneuse. Le voilà débarqué à Albuquerque, petite bourgade du Nouveau-Mexique, …

Lire la suite de Le gouffre aux chimères : Syndrome de Stockholm

Cinema paradiso : « Quand on a que l’amour… »

C'était en novembre 1956, là où le récit de Cinema Paradiso commence, que le grand succès de Jacques Brel Quand on a que l'amour était interprété pour la première fois. L'amour est au cœur (eh oui) du premier long-métrage de Giuseppe Tornatore, sicilien d'origine qui dans son récit conte les souvenirs nostalgiques de Salvatore, à l'aube …

Lire la suite de Cinema paradiso : « Quand on a que l’amour… »

Un singe en hiver – L’ivresse d’être soi-même

En 1962, Henri Verneuil adapte le roman éponyme Un singe en hiver d'Antoine Blondin paru trois années auparavant aux Editions de la Table Ronde. C'est pourtant accoudé à un bar que l'on retrouve Jean Gabin, en juin 1944, jouant Albert Quentin un ancien fusilier marin en Chine. C'est l'amour de l'ivresse, l'amour de la boisson, de la picole, qui le …

Lire la suite de Un singe en hiver – L’ivresse d’être soi-même