Nuestras Madres – exposition de portraits

De nationalité belgo-guatémaltèque, César Diaz a d'abord suivi des études au Mexique puis en Belgique avant d'intégrer l'atelier scénario de la FEMIS à Paris. Après plusieurs expériences de monteur de fictions et de documentaires, César Diaz réalise Nuestras Madres, qui est récompensé de la Caméra d'Or (meilleur premier film toutes compétitions confondues) à Cannes en …

Lire la suite de Nuestras Madres – exposition de portraits

Ciné-confinement #8 – Palmé et doré !

Un projet commun, certes très modeste, est né : regarder des films communs à distance à partir d’une thématique. Le principe est simple, chaque participant propose un film répondant à une thématique. Un vote a lieu afin de délivrer un film vainqueur. Ensuite, on le visionne et on en discute sur Discord ! La liste …

Lire la suite de Ciné-confinement #8 – Palmé et doré !

Le Traître : Parrain, Affranchi et repenti ?

Dans le dernier documentaire Canal+ du cycle Cinéma par... Yvan Attal, le réalisateur français clame son amour aux mythiques films de gangsters américains en passant de la trilogie du Parrain jusqu’à Les Affranchis de Scorsese. Acteur et réalisateur, Yvan Attal et son dernier film intitulé Mon chien stupide est en sortie nationale au même titre …

Lire la suite de Le Traître : Parrain, Affranchi et repenti ?

Portrait de la jeune fille en feu met l’eau à la bouche

Madeleine de Scudéry, femme de lettres française, a dit subtilement que "comme il n'est pas aisé de cacher le feu, il n'est pas facile de cacher l'amour." Céline Sciamma qui porte un véritable amour à ces actrices Louise Blachère, Pauline Acquart et Adèle Haenel qui jouent l'un de leur premier rôle dans Naissance des pieuvres, …

Lire la suite de Portrait de la jeune fille en feu met l’eau à la bouche

Cinema paradiso : « Quand on a que l’amour… »

C'était en novembre 1956, là où le récit de Cinema Paradiso commence, que le grand succès de Jacques Brel Quand on a que l'amour était interprété pour la première fois. L'amour est au cœur (eh oui) du premier long-métrage de Giuseppe Tornatore, sicilien d'origine qui dans son récit conte les souvenirs nostalgiques de Salvatore, à l'aube …

Lire la suite de Cinema paradiso : « Quand on a que l’amour… »

Yves : L’amour à la machine…

Cette année, au Festival de Cannes, la Quinzaine des Réalisateurs s'est ouverte avec un Jean Dujardin azimuté qui discutait avec son blouson de cuir (ma critique Le Daim, de Quentin Dupieux), et se clôture avec un rappeur raté qui devient à la merci de son frigo, dénommé Yves qui devient aussi son rival amoureux, (Yves de Benoît …

Lire la suite de Yves : L’amour à la machine…

Les Misérables : Aux armes citoyens !

À l’origine de ce film, une question : qui sont les Colette et les Gavroche contemporains ? Pour Ladj Ly et le collectif Kourtrajmé ce sont les jeunes qu’il filme naturellement au cœur de leur cité du 93. Dans ces espaces défrichés, investis par la débrouille, nous suivons les patrouilles d’une unité de la Brigade Anti-Criminalité qui …

Lire la suite de Les Misérables : Aux armes citoyens !

L’ennui de l’immortalité 

Jim Jarmusch ouvre l’édition du Festival de Cannes 2019, accompagné par des actrices et des acteurs en rubis qui ne font pas tache sur le fameux tapis couleur tomate. Se réunissent dans ce film choral, des acteurs attachés au réalisateur comme ce duo de flics nonchalants joués par Adam Driver (Paterson) et Bill Muray (Broken …

Lire la suite de L’ennui de l’immortalité