Les Filles du Docteur March : l’écrit vain

Julien Gracq disait avec une certaine justesse que "Tout livre pousse sur d'autres livres". Et si ce recyclage permanent fonctionnait aussi pour le cinéma, si l'écriture n'était que réécriture et que jamais pellicule ni parchemin n'étaient vierges et que tout serait palimpseste. La réalisatrice remarquée de Lady Bird l'a bien compris et l'assume pleinement puisque …

Lire la suite de Les Filles du Docteur March : l’écrit vain